Nous luttons pour la reconnaissance de la médecine complémentaire

La Fédération de la médecine complémentaire Fedmedcom s’engage pour que l’article constitutionnel 118a Médecines complémentaires ne reste pas lettre morte, mais afin que les revendications centrales soient mises en œuvre par la Confédération et les cantons. Nous gardons un œil attentif sur le politique, les autorités et administrations et exerçons notre influence sur les décisions. Nous ne voulons pas que la médecine complémentaire subisse le même sort que l’assurance-maternité qui n’a été mise en œuvre que 60 ans après son inscription dans la Constitution.

Nous nous engageons pour:

  • La promotion de la médecine intégrative (collaboration entre la médecine traditionnelle et complémentaire),
  • L’admission des méthodes médicales de la médecine complémentaire dans l'assurance de base et dans les autres assurances sociales (SUVA, assurance militaire et assurance invalidité),
  • L’encouragement de l'enseignement et de la recherche
  • La création de diplômes nationaux et d'autorisations cantonales de pratiquer pour les thérapeutes non-médicaux
  • et la garantie de la diversité des produits thérapeutiques.



Dernières Nouveautés

Un changement à la Fédération de la médecine complémentaire

Christine Keller Sallenbach a décidé de quitter le secrétariat général de la FEDMEDCOM à la fin septembre 2016. Elle en avait pris la responsabilité en janvier 2010, peu après l’intégration du Forum pour une médecine intégrale (ffg) dans la Fedmedcom nouvellement créée. Battante convaincue et douée d’une grande expertise politique, elle a marqué la Fédération de son empreinte ces dernières années.

 

Le comité regrette vivement la démission de Christine Keller. Il la remercie de l’excellent travail fourni au cours de toutes ces années. Plusieurs des revendications centrales de l’article constitutionnel 118a Médecines complémentaires ont désormais une base légale. Mais le travail continue : il s’agira, par exemple, d’accompagner les projets d’ordonnance dans le droit sur les produits thérapeutiques et de s’assurer qu’elles soient appliquées uniformément. Une autre tâche est d’uniformiser les autorisations de pratiquer et les règlementations en matière de remise de médicaments pour les thérapeutes non-médecins.
C’est le cabinet de communication politique Köhler, Stüdeli et Partner Sàrl qui a le mandat de diriger la Fédération de la médecine complémentaire. Le comité de la FEDMEDCOM a été informé que le poste est mis au concours.

 

Toute personne intéressée à postuler peut trouver des informations sous www.koest.ch

Prise de position dans la consultation sur la nouvelle règlementation pour la prise en charge des prestations de la médecine complémentaire par l’assurance obli

La Fedmedcom salue la nouvelle règlementation que le Conseil fédéral propose pour la prise en charge des prestations médicales de la médecine complémentaire. Celle-ci permet de mettre enfin en œuvre une des revendications centrales de l’article constitutionnel

118a Médecines complémentaires, à savoir le remboursement des prestations médicales de la médecine complémentaire par l’assurance de base.

Lire la suite

Nouvelle réglementation de l’obligation de prise en charge de la médecine complémentaire à charge de l’AOS

Prise de Position de la Fédération de la médecine complémentaire (en allemand)

Lire la suite

Médecines complémentaires: Est-ce que ça marche vraiment?

Dans l'HEBDO du 12.5.2016 - Analyse, à l’aune de la science, de cinq méthodes complémentaires couramment utilisées en Suisse, ou remboursées par la LAMal.

Lire la suite